À chaque fatigue son remède naturel

On sait qu’un organisme affaibli génère des idées noires et qu’un moral en berne sape notre énergie vitale. Une double bonne raison pour soutenir l’organisme dans les périodes difficiles, notamment l’hiver.

L’ÉPUISEMENT

Le pollen et la gelée royale

Jour après jour, vous vous sentez grignoté de l’intérieur et vous n’arrivez plus à récupérer. Deux remèdes de choc : le pollen et la gelée royale.
Oubliez les cures de pollen sec en pelotes (immangeable !), il en existe aujourd’hui du frais, doux et fondant comme du miel. Antiseptique, régénérant de la flore intestinale, revitalisant, protecteur cardio-vasculaire, c’est aussi un antioxydant riche en sélénium. Il s’utilise en cure de trois à six semaines, à raison d’une cuillerée à soupe par jour. Quant à la gelée royale, énergétique et antistress, on la consommera en cure de trois à neuf semaines, à raison d’un gros pois par jour à laisser fondre sous la langue, à jeun. En cas de terrain allergique, demandez l’avis d’un spécialiste.

LA FIN DE SAISON

L’eau de mer

Vous avez déjà usé les ressources emmagasinées l’été dernier. Comme chaque année à la même période, vous vous traînez. Très riche en minéraux et en oligoéléments, l’eau de mer est reminéralisante et régénérante. Ses nutriments sont particulièrement biodisponibles, ce qui signifie que nos cellules les assimilent facilement. Filtrée, l’eau de mer se présente sous forme d’ampoules, à boire le matin à jeun, durant quatre à douze semaines. Destinée aux enfants comme aux adultes, elle est à éviter en cas d’hypertension et d’hyperthyroïdie.

LE COUP DE FROID

L’échinacée

Toux, rhume, grippe, angine: l’hiver ne vous épargne rien. Votre sphère ORL comme votre système immunitaire sont affaiblis. En Amérique du Nord, d’où elle est originaire, c’est le remède naturel le plus vendu, utilisable à tout âge. Grâce à son activité antivirale, l’échinacée prévient et traite les rhumes et les grippes, mais soigne aussi les dermatoses ou les mycoses rebelles. On la trouve sous forme de gélule ou d’extrait fluide. À utiliser à titre préventif, en cures courtes et régulières de dix jours par mois ; et à titre curatif en doublant les doses, afin de diminuer l’intensité et la durée de l’infection.

LA DÉPRIME

Le millepertuis

Le manque de lumière vous démoralise, vos idées grises aussi… Depuis plus de dix ans, le millepertuis est reconnu en Allemagne par le ministère de la Santé pour son efficacité dans le traitement de l’anxiété. Cette plante convient aux individus d’humeur sombre ou soucieuse. Elle peut se consommer en infusion, mais mieux vaut la prendre en gélule.

LE STRESS

L’acérola

Victime du « stress du citadin » (pol lution, stress…), vos réserves en nutriments sont menacées. Vous avez besoin d’un sérieux coup de booster. Idéale : l’acérola. Cette cerised’Amazonieestlefruitleplus riche en vitamine C (de 1000 à 5000 mg de vitamine C pour 100 g de fruits frais), loin devant l’orange (50 mg) ou le kiwi (25 mg). Très douce, elle est peu agressive pour l’estomac et n’empêche pas de dormir. Il suffit d’en prendre une à deux tablettes par jour. Ne pas hésiter à l’associer à une autre cure si nécessaire.

LES FRINGALES

Le shiitaké

Vous compensez votre fatigue en vous ruant le soir sur le saucisson, les chips ou le chocolat. Du coup, votre foie et votre estomac sont épuisés eux aussi. D’origine asiatique, le shiitaké est un champignon immunostimulant (il booste le système immunitaire) et hypocholestérolé- miant (il lutte contre le mauvais cholestérol). Autrefois qualifié d’« élixir de vie », il fait aujourd’hui l’objet de recherches, en Europe comme en Asie, pour améliorer l’état général des malades hospitalisés, séropositifs notamment. On le trouve séché dans les magasins exo- tiques, à préparer grillé, en omelette ou en salade, ou sous forme de complément.

LE SURMENAGE

Le ginseng et l’éleuthérocoque

Survolté, vous menez tout de front. Sans réaliser que vous êtes vidé ! Le ginseng chinois et son cousin sibérien, l’éleuthérocoque, augmentent la résis- tance à l’effort, au froid, aux phénomènes inflammatoires, au stress psychologique, tout en stimulant libido, mémoire, concentration. Le ginseng convient mieux aux hommes ; l’éleuthérocoque, plus doux, aux femmes. Quant à la posologie, elle diffère selon le mode de présentation. Sachez toutefois qu’il vaut mieux achever sa cure en douceur, un arrêt brutal pouvant provoquer une baisse de tension.

ET SI C’ÉTAIT UNE CARENCE EN COENZYME Q10 ?

Le coenzyme Q10 est une substance naturelle antioxydante, qui joue
un rôle capital dans la production d’énergie intracellulaire et contribue généralement à assurer 95% de nos besoins en énergie. Il est présent dans certains aliments (les sardines, maquereaux, harengs, le soja, les noix, les abats et la viande) et est synthétisé par notre organisme au niveau hépatique. Cette production endogène est plus importante que ce que fournit notre alimentation mais elle diminue avec l’âge alors que nos réserves s’épuisent avec la pratique d’activités physiques intensives. L.L.

Bio-Q10 contient la coenzyme Q10  sous forme d’ubiquinone et la nouvelle formule BioActive Q10 contient la coenzyme Q10 sous forme réduite c.à.d. l’ubiquinol. Élaboré selon une technique spéciale qui empêche l’oxydation de l’ubiquinol, le BioActive Q10 aide notre organisme à booster son énergie.

Le Bio-Q10 et BioActive Q10 sont tous deux disponibles auprès de votre pharmacien habituel ou dans la parapharmacie de votre quartier.

Bonne nouvelle: une offre promo de 60 capsules + 20 gratuites est disponible pour la boîte BioActive Q10 50mg (Référence CNK: 3380-706) ou 100mg (Référence: CNK 3380-672)
Pour plus d’info: visitez www.pharmanord.be/fr/produits/bioactive-q10-uniqinol-100mg

Cet article a été réalisé en étroite collaboration avec PharmaNord.
www.pharmanord.be

De quoi peut-on mourir lors d'une relation sexuelle oe

On sait qu’un organisme affaibli génère des idées noires et qu’un moral en berne sape notre énergie vitale. Une double bonne raison pour soutenir l’organisme …