Comment éliminer les métaux lourds

Ils sont partout : dans notre alimentation, nos médicaments, l’air qu’on respire, nos plombages. Et en cas de surdose, ils sont toxiques.

Par Belen Ucros

D’où viennent-ils ?
Les métaux lourds sont naturellement présents dans la nature. On les dénomme ‘lourds’ parce que leur masse atomique est élevée. Parmi eux on retrouve le cadmium, le mercure, le plomb, le cuivre, l’arsenic, le nickel, le cobalt et le magnésium. La plupart des métaux lourds sont en faible concentration sur la croûte terrestre. Ils montent jusqu’à l’atmosphère et se glissent dans les eaux et océans où ils sont transformés en micro-organismes. Les activités industrielles libèrent les métaux lourds.

On les trouve où ?
Partout ! Impossible de ne pas y être exposé, d’autant que l’activité humaine contribue à augmenter leur taux de concentration dans l’atmosphère. On les retrouve dans l’air pollué des villes, le gaz d’échappement des voitures, la fumée de cigarette, près des centrales électriques, des usines métallurgiques et des fonderies, dans les eaux usées, les terres agricoles, les pesticides, notre alimentation contaminée par le sol ou la mer, cimetière à épaves de bateaux (poisson, viande, légumes, fruits, céréales), les peintures, les cosmétiques, les amalgames dentaires, les anciennes tuyauteries, des médicaments, etc.

Que font-ils ?
Quand on est exposé à des trop fortes doses de métaux lourds, ou que notre organisme n’arrive plus à les évacuer, notre système immunitaire est affaibli. Le cadmium affecte principalement les reins, fragilise le squelette et le système respiratoire. Le mercure est particulièrement dangereux chez les enfants. Il peut causer des problèmes de développement neurologique. Quand au plomb, il peut affecter différents systèmes du corps et même entraîner la mort. Une étude menée en Flandre a établi un lien entre le taux de plomb dans le sang et l’apparition d’asthme et de maladies allergiques chez l’enfant.

Comment les neutraliser ?
Même s’ils sont difficiles à déloger et s’accumulent au fil du temps, notre organisme a la capacité d’éliminer les métaux lourds grâce aux minéraux et oligo-éléments qu’il puise à travers notre alimentation. La chlorelle est une algue qui a la capacité de se lier aux métaux lourds et des les faire évacuer naturellement. Il en est de même du sélénium. Ces dernières années son taux de concentration dans l’alimentation a diminué en raison de l’industrialisation de l’agriculture et des changements d’habitude alimentaire. Le Belge moyen n’atteint pas la quantité journalière suffisante de sélénium, c’est pourquoi on conseille de le prendre sous forme de complément alimentaire. Plus spécifique, l’acide alpha-lipoïque arrive à déloger les métaux lourds présents dans les tissus du cerveau et qui contribuent à sa dégénérescence. Enfin, en détoxiquant le foie, l’organe qui joue un rôle clé dans l’élimination des toxines, le chardon-marie s’avère également un allié efficace.

Related Post

Plus d'articles


Nos Batailles, un film humain

« Nos batailles », c’est le deuxième long-métrage de Guillaume Senez. Une histoire touchante qui raconte la bataille d’un père qui doit concilier vie de famille et …


Relaxation au carré

Publireportage élaboré avec le soutien de THERMAE
Comment mieux se relaxer qu’en s’offrant une agréable journée de wellness ?


Se libérer des tensions et du mal-être avec la Relation d’Aide par le Toucher®

Publireportage élaboré en collaboration avec Relation d’Aide par le Toucher.


L'odeur de café, un puissant stimulant mental

Ils sont partout : dans notre alimentation, nos médicaments, l’air qu’on respire, nos plombages. Et en cas de surdose, ils sont toxiques. Par Belen Ucros …