(Im)perfections : mal dans sa peau, mal dans sa tête

La Roche Posay

#zerodefaut : vous vous cloîtrez chez vous quand vous avez des boutons ? Acné, eczéma ou cicatrices : 1 personne sur 2 dans le monde (!) souffre de problèmes de peau. Rares sont celles, hélas, qui peuvent se vanter d’être « parfaites dès le réveil » comme dans le titre « Flawless » de Beyoncé. À coups de filtres Instagram, nous comparons trop souvent notre peau à des teints de porcelaine au grain parfait qui n’ont rien à voir avec la réalité. Attention spoiler : les peaux zéro défaut n’existent pas ! Aujourd’hui, les problèmes de peau du style eczéma, acné, allergies et cicatrices touchent deux milliards d’individus sur la planète. Non contents de laisser des marques visibles, ils mettent à mal l’estime de soi. Une bonne raison d’aborder le sujet et d’accepter toutes nos (im)perfections.

L’acné tenace est sans doute l’une des affections cutanées les plus désagréables et les plus répandues. On l’attribue souvent aux changements hormonaux liés à la puberté, mais un grand nombre d’adultes en souffrent toute leur vie. Difficile d’affronter son miroir avec assurance quand on n’a pas la chance d’avoir un teint de pêche. Pour au moins 50% des personnes sujettes à l’acné, un bad skin day signifie se terrer chez soi, fuir les fêtes et dîners, voire manquer un jour de travail ou de cours. 

Une preuve de la pression sociale que nous subissons pour paraître toujours parfaites. Pour beaucoup, cette pression est telle qu’elle ouvre la porte aux idées noires. 46% des personnes chez qui l’acné entraîne une relation d’amour-haine avec leur peau courent plus de risques de sombrer dans une dépression profonde. Un pourcentage choquant et révélateur de l’importance accordée au jugement d’autrui.

Autre maladie de la peau tout aussi courante, l’eczéma provoque toutes sortes de désagréments au nombre desquels des rougeurs et irritations. La moitié des patients qui en sont atteints se sentent stigmatisés et « anormaux ». 79% avouent ne pas se rendre au travail certains jours en raison de leur épiderme irrité ou de démangeaisons

Pour braquer les projecteurs sur les problèmes de peau, La Roche-Posay a lancé le hashtag #skinismorethanskin. Cette marque de dermo-cosmétiques collabore depuis des années avec plus de 90 000 dermatologues pour trouver des réponses aux problèmes de peau. Ils sont bien placés pour savoir que la peau n’est pas seulement l’organe le plus étendu du corps humain. Se sentir bien dans sa peau au sens littéral du terme implique d’en prendre soin, de lui prodiguer le traitement approprié et de se donner du temps. Le secret d’une peau en bonne santé ! 

La dermatologie en tant que tremplin pour améliorer la qualité de vie est inscrite dans l’ADN de La Roche-Posay. La marque a développé différents produits à base de sa célèbre eau thermale pour traiter chaque problème de peau à sa source. Les peaux à tendance acnéique trouveront en Effaclar DUO (+) un soin correcteur anti-imperfections à la texture gel-crème rafraîchissante. Vous souffrez plutôt d’une peau hypersensible, ou sujette aux allergies ? Appliquez le soin hydratant apaisant Toleriane lors de votre rituel visage du matin pour apaiser votre peau sans la dessécher. Et pour l’eczéma atopique, rien de tel que le soin pour le corps Lipikar Baume AP+, qui réduit les démangeaisons, répare et hydrate la peau. 

Toute la gamme La Roche-Posay est disponible en pharmacie et parapharmacie. Plus d’infos sur sa mission et la voie vers une peau saine sur https://www.laroche-posay.be/fr/. Il vous arrive aussi de vous sentir mal dans votre peau ? Partagez votre histoire en utilisant #skinmorethanskin et acceptez toutes vos (im)perfections. 

Cet article a été réalisé en étroite collaboration avec La Roche-Posay. 
laroche-posay.be

À lire également
Désintoxication : faites le ménage dans votre corps
Se faire belle, à quoi ça sert ?
Paddle, wave ski… découvrez les nouveaux sports aquatiques !

Repas : l'étonnante influence de votre collègue

#zerodefaut : vous vous cloîtrez chez vous quand vous avez des boutons ? Acné, eczéma ou cicatrices : 1 personne sur 2 dans le monde …