Le rite de la matrice

Par Daniëlle De Wilde, directrice de l’institut de coaching et développement BAO Elan Vital et autrice de Inspirons! Sagesses ancestrales et initiations au service du coaching régénératif

Partout dans le monde, des femmes se mettent au service d’autres femmes pour proposer, en complément d’autres approches, des rites et rituels spécifiques afin d’inviter à un nouveau narratif. Le rite de la matrice est un rite de guérison et une bénédiction qui nous relie à la lignée de femmes qui se sont libérées de la souffrance et ont réintégré leur pouvoir de créer. Cette lignée rappelle que « la matrice n’est pas un lieu de peurs et de douleur ; la matrice est un lieu de création et de naissance de la vie ». La matrice est le vaisseau qui porte les filles et les garçons du futur. Avec ce rite, nous déprogrammons les limitations et engrammons le possible désiré. Il peut se faire à tous les âges et même être adapté aux petites filles de façon à parler leur langage.

Je me libère de ma peur et j’embrasse la liberté.
Je me libère de ma douleur et j’embrasse la joie.
Je me libère de ma colère et j’embrasse la compassion.
Je me libère de ma tristesse et j’embrasse la paix.

 Ce rite de sororité très touchant dans sa simplicité a l’effet d’une renaissance, les phrases-clés ci-dessus sont comme des bénédictions, des vœux qui libèrent et allègent les mémoires. Dans les sociétés matriarcales, les femmes étaient considérées comme des déesses, car porteuses du berceau de la vie et du futur. Personne n’aurait osé lever les mains sur elles. De plus en plus de femmes et d’hommes redonnent vie au Féminin sacré, dans des cercles de femmes ou lors d’activités professionnelles où elles se soutiennent. Beaucoup d’hommes actuels reconnaissent le chant des chevaliers d’antan, au service de la Vie :

Nous sommes les Protecteurs des Jeunes Filles
Nous sommes les Gardiens des Mères
Nous sommes les Boucliers des Enchanteresses
Nous sommes les Défenseurs des Aînées
Nous, Hommes, sommes avec vous, Femmes, pendant que vous faites ce que vous avez à faire au nom du Féminin sacré. Nous sommes debout avec force, honneur et compassion.

Ce chant n’a rien à voir avec la demoiselle éplorée qui attend d’être sauvée. Lorsque les femmes vivent pleinement en accord avec leurs énergies féminines, leur cycle et la nature, elles proposent aussi à leurs partenaires masculins l’opportunité unique d’expérimenter les flux de l’universel féminin dans leur corps et leur être. Elles deviennent des initiatrices généreuses.

Chaque phase du cycle hormonal est reliée à un archétype spécifique et chaque archétype génère une relation différente à la masculinité et en fait ressortir les multiples facettes :

  • la jeune fille (pré-ovulation) inspire le jeune explorateur, l’aventurier, le sauvage ;
  • la mère (ovulation) appelle le compagnon, le partenaire fiable, le père empathique ;
  • l’enchanteresse, la prêtresse (pré-menstruation) révèle en lui le sorcier, le magicien, le mage, l’artiste ;
  • l’aînée, la sorcière d’hiver, la sage, l’ancienne (menstruation) le relie au sage qui vit au plus profond de son être.

Le cycle naturel devient une harmonie faite de changements de tempo, d’attention partagée, de créativité et d’acception. Une chorégraphie menée par les archétypes féminins, qui invitent les archétypes masculins à danser, à chanter, à partager les histoires, à oser le silence ensemble pour une intimité profonde. Plus que jamais, l’heure est à la collaboration et la complémentarité.

www.elanvital.be

Quelles odeurs sont les plus susceptibles de provoquer une migraine oe

Partout dans le monde, des femmes se mettent au service d’autres femmes pour proposer, en complément d’autres approches, des rites et rituels spécifiques afin d’inviter à un nouveau narratif.