De la vitamine D pour mieux se concentrer

Les années passent et on n’en finit pas de découvrir de nouveaux bienfaits de la vitamine D, sur le corps comme le mental.

À l’origine, c’est au 18e siècle qu’on a découvert que l’huile de foie de morue était le remède ultime pour soigner le rachitisme, maladie des os qui entraîne de graves déformations du squelette. Identifiée plus tard, la molécule spécifique qui rend cette huile animale si précieuse, c’est la vitamine D. Depuis lors, les études se sont succédées pour comprendre l’étendue de l’impact de cette vitamine sur le fonctionnement de notre organisme. Elles ont démontré qu’elle n’est pas seulement indispensable pour le développement du système osseux, mais qu’elle agit aussi sur le tonus musculaire, le système immunitaire, la mémoire et le système cardio-vasculaire. Des effets bénéfiques, en prévention et en soin, ont également été constatés dans certains cas de cancer, de maladie auto-immune, de maladie dégénérative, de diabète, de psoriasis, d’affection respiratoire ou d’infections nosocomiales.

Des bienfaits prouvés

Ce large spectre de bienfaits vient d’être complété par une étude norvégienne menée auprès de 50 volontaires, garçons et filles, âgés de 13 et 14 ans, qui ont reçu soit un complément de vitamine D (D-Pearls 1520 ; Pharma Nord), soit un placebo. Les conclusions ? Des ados enregistrent de meilleures performances dans des tests cognitifs difficiles, leur santé mentale est améliorée et ils signalent moins de problèmes comportementaux, lorsque leur niveau sanguin de vitamine D est élevé ! Il a déjà été montré que la vitamine D joue un rôle important dans le développement du cerveau, pour les fonctions cognitives et la santé mentale, des éléments que cette nouvelle étude tend à confirmer. Les chercheurs ont notamment pu établir un lien entre de faibles niveaux de vitamine D et les troubles de la concentration ou de moins bons comportements sociaux. En Belgique, entre 5 et 8% des jeunes en âge scolaire souffrent de trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité ou TDA(H). À ce sujet, une autre étude publiée dans le Journal of Attention Disorder (Journal du Trouble de l’Attention) vient de prouver que la combinaison étudiée d’acides gras oméga 3/6 pouvait constituer un traitement efficace et sûr pour les enfants atteints de TDAH, même si l’effet est un peu moins efficace qu’avec le méthylphénidate, médicament qui stimule le système nerveux central et dont l’utilisation chez les jeunes souffrant de déficit de l’attention a presque doublé au cours des cinq dernières années…

©Unsplash

D-Pearls, un concentré de Vitamine D

Nous produisons la vitamine D via la peau, quand celle-ci est exposée aux rayons UV. Pendant l’hiver, la carence guette donc les habitants des pays de l’hémisphère nord que nous sommes. Quelque 80% des personnes manqueraient en effet de ce nutriment à cette période. L’aliment le plus riche en vitamine D reste le poisson gras, mais il demeure compliqué d’avoir un apport suffisant uniquement par l’alimentation puisque 100 g de saumon fumé n’apportent que 400 UI, soit un dixième des besoins quotidiens réels d’un organisme adulte en bonne santé. Une supplémentation peut être judicieuse. Pharma Nord propose D-Pearls (disponible en pharmacie et parapharmacie) en différentes concentrations : 400, 800 et 1520. La vitamine D naturelle y est proposée sur un support d’huile d’olive vierge, laquelle permet une meilleure assimilation.

Actuellement disponible par emballage promotionnelle D-Pearls 1520 100+20capsules à € 19,95 ou seulement 16 cents par jour !

 

Cet article a été écrit en étroite collaboration avec Pharma Nord.
www.pharmanord.com

A lire aussi :

Oubliez votre poids et sentez la légèreté

Toutes les dimensions de la plurisensorialité

Le bien-être au bout de la rue

Bientôt un nouveau traitement pour le vitiligo

Les années passent et on n’en finit pas de découvrir de nouveaux bienfaits de la vitamine D, sur le corps comme le mental. À l’origine, …