L’élément pur qui coule de source

©  Photo Unsplash

L’eau est au commencement de tout développement, seule boisson nécessaire au bon fonctionnement de chaque forme de vie.  L’eau minérale Mont Roucous et l’eau de source Rosée de la Reine, jumelles en qualité, désaltèrent le corps et ressourcent le quotidien.

Pour revendiquer l’appellation « eau minérale » ou « eau de source », elle ne doit pas avoir subi de traitement, (à l’exception de certaines interventions déterminées par la loi, à l’instar de la déferrisation). Mont Roucous, « la bleue », est très faiblement minéralisée. Rosée de la Reine, « la rose », l’est très légèrement plus. Elles n’ ont subi aucun traitement. Embouteillées sur place, à la source, ces eaux sont conditionnées dans des bouteilles en PET sans Bisphénol A et entièrement recyclables, dont l’impact écologique global est moindre que pour les bouteilles en verre consigné. Un souci de sécurité pour les consommateurs, jusque dans les bouchons scellés, pour des eaux d’une pureté exceptionnelle.

Le jaillissement d’un succès doux pour la santé

Dans les années septante, un médecin de la région de Lacaune en Occitanie découvre les vertus d’une eau de source, exploitée alors à mille mètres d’altitude par l’agriculteur propriétaire du terrain où elle jaillit. Au cours du temps – au fil de l’eau – la source a été reprise par une grande multinationale française, avant d’être revendue à une entreprise familiale qui l’exploite depuis des décennies.

L’eau essentielle, simplement

Mont Roucous possède des bénéfices diurétiques démontrés par des recherches scientifiques. Les deux eaux sont limitées en calcaire pour le bon fonctionnement des reins. Selon les recherches de l’hydrologue Claude Vincent, une bonne eau de boisson doit afficher une minéralisation inférieure à 50 mg (Mont Roucous en annonce 22 mg, Rosée de la Reine 26,8 mg), et doit être très légèrement acide, pour la bonne santé des reins. Ces deux eaux se prévalent d’un pH d’environ 6, pour une acidité idéale de nos reins puisqu’elle évite la formation de calculs rénaux. Des consommateurs sensibles à ces soucis observent une diminution des inconforts liés. Ces eaux positives pour notre métabolisme favorisent en outre l’échange d’électrons, élément primordiale de la digestion. Même les estomacs les plus sensibles, en cas de traitements médicaux lourds par exemple, semblent bien accepter ces eaux pures.

Pour un bon départ dans la vie

D’après de nombreux témoignages de jeunes mamans, en cas de régurgitation chez le bébé, Mont Roucous et Rosée de la Reine consommées par la mère allaitante ou utilisées dans la préparation des biberons, atténuent ce phénomène si inconfortable. Avec Mont Roucous et Rosée de la Reine, ces eaux s’adaptent parfaitement aux régimes pauvres en sel.

Toutes les formes de l’eau

Les amateurs de cafés pleins d’arômes, les fans de thés puissants et d’infusion bienfaisantes plébiscitent ces eaux pour respecter pleinement la saveur des boissons chaudes qui parfument leur quotidien. Que le temps soit beau, chaud ou frais, le corps s’adapte en sollicitant d’être désaltéré et hydraté. Mont Roucous et Rosée de la Reine répondent à ses besoins, pour laisser ensuite libre cours à notre soif d’équilibre et de fraicheur. En effet, grâce à leur faible minéralisation, leur pH et la Rédox, ces eaux sont de mauvais conducteurs d’électricité et de chaleur ce qui en fait des eaux plus fraiches.

© Unsplash

Cet article a été écrit en étroite collaboration avec Sodib.

A lire aussi :

« Je ne suis pas une potiche » : Ou tout l’art d’être femme !

Une nouvelle vie sous le signe de l’envie. Et si c’était votre tour ?

L’univers de BABOU, un livre pour les enfants de 4 à 10 ans ainsi que leurs parents

Bientôt un nouveau traitement pour le vitiligo

L’eau est au commencement de tout développement, seule boisson nécessaire au bon fonctionnement de chaque forme de vie.  L’eau minérale Mont Roucous et l’eau de …